Répondre à : Prises de consciences à la suite d'un cours

Accueil Forums Questions-réponses sur les cours de première année Prises de consciences à la suite d'un cours Répondre à : Prises de consciences à la suite d'un cours

#1321
Christian Duchaussoy
Maître des clés

Merci de ce témoignage super-vivant.
Vous n’êtes pas la première à qui cela arrive en cours. Mais il semble, à l’expérience, que plus la personne a cheminé plus elle a la possibilité de capter, dans son vécu, de quoi il s’agit et donc de s’emparer du symbole, de l’intégrer. A l’évidence, c’est votre cas.
C’est là la différence entre l’ordre du symbolique (Lacan) et la symbolique dont les ésotéristes se réclament. Le symbolique (au masculin) c’est la fonction du père, fonction du point O2 comme vous le verrez plus tard. C’est la verticalité vers le haut qui donne de l’altitude, et qui, de ce fait, élargit le champ de la conscience, élargit l’horizon. C’est ce qui ouvre la possibilité de la cristallisation d’une connaissance, et donc de l’émergence brusque d’une transparence lumineuse dans laquelle tout se tient, en lieu et place d’une sédimentation d’un savoir qui plombe le mental d’une complexification segmentée qui s’accumule sans fin.
Merci encore de votre courage à vous dire.