Question sur les énergies Equinoxiales et Solsticiales

Accueil Forums Questions-réponses sur les cours de première année Question sur les énergies Equinoxiales et Solsticiales

Étiqueté : 

Vous lisez 5 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #6708
      Maël GALLAND
      Participant

      J’aimerais vraiment comprendre et intégrer ces notions d’énergies solsticiales et équinoxiales. voici en bref ce que j’ai retenu sans relire mes notes, merci de corriger ou compléter si besoin…

      
- Pour l’équinoxial, je retient la notion d’aller chercher à l’extérieur (cardinal : en toutes directions, fixe : focalisé sur un seul objet, mutables : dans l’optique d’effectuer un transfert d’information) car il a un désir de découverte, d’exploration de ce qui est nouveau.
Croître, s’individuer, s’autonomiser pour l’hémicycle A, 
s’intégrer socialement, participer, rencontrer l’autre pour l’hémicycle B. 


      – Les signes solsticiaux de par leur nature de rapports entre maximum de jour et minimum de nuit ou l’inverse, ne sont jamais tout blanc ou tout noir, et ont la conscience de la nature déséquilibrée et changeante de ce rapport. Ils en développent un besoin de pérennité, de sécurité : de se baser sur des valeurs qui ont fait leur preuves par la passé ( Cancer/Capricorne), d’établir une réalité complètement nouvelle avec la conviction que c’est la meilleure (Lion/Verseau), de rendre plus fonctionnelle une réalité existante (vierge/poisson).

      

Cette restitution « à main levée » vous semble-t-elle juste ? Voyez vous des rouages manquants dans cette mécanique pour mieux articuler ces rapports de sens entre équinoxiaux et solsticiaux ? Y aurait-il des écrits, dans la « bibliothèque structurale » qui reprendraient ces éléments et permettraient de les mieux assimiler ?

      Merci de votre réponse.

    • #6909
      Christian Duchaussoy
      Maître des clés

      L’équinoxial n’a rien à voir avec l’extérieur. Cela a à voir avec la dynamique de changement, de variation. Ce qui concerne l’extérieur c’est l’hémicycle D sur la 4° couche(cas du Bélier), pas l’équinoxial. Le Bélier introduit du changement dans le sens de la distinction, de l’autonomisation, La Balance génère du changement dans le sens de l’intégration.
      Les solsticiaux maintiennent l’existant à l’extérieur (cancer) ou à l’intérieur (capricorne). Les fixes solsticiaux génèrent de la stabilité en changeant tout pour y substituer quelque chose de plus durable, de plus stable
      Le solsticial est une dynamique de stabilisation, l’inverse de l’équinoxial. C’est une quête d’invariant.

    • #7225
      Maël GALLAND
      Participant

      Merci pour cette clarification. Je pense que je me suis emmêlé les pinceaux sur la recherche à l’extérieur de soi pour les équinoxiaux à cause des signes fixes équinoxiaux qui « focalisent leur attention sur un objet unique extérieur à eux » quand les fixes solsticiaux « souhaitent être l’objet d’attention unique des autres. » Peut-être est-ce aussi dû au fait que le taureau et le scorpion ont du D/c ou du C/d en couche 4 ? Quand le lion et le verseau ont du B et du A? Et que dire de la volonté d’exploration des mutables équinoxiaux qui semblent aussi chercher des informations à l’extérieur ? Par ailleurs, peut-on dire que la caractéristique que partagent la vierge et les poissons d’être focalisés sur « la fonctionnalité » est dûe à un désir de perfectionner la stabilité solsticiale ?

    • #7661
      Maël GALLAND
      Participant

      Je répond en partie à mon précédent message suite à avoir retrouvé mes notes sur les Mutables solsticiaux :
      Pour comprendre la dynamique du Mutable Solsticial, il faut revenir au Cardinal Solsticial : (construit sa vie en s’appuyant sur ce qui ne risque pas de changer), et le Fixe solsticial (Change d’entrée de jeu tout ce qui préexiste à lui). Mutable solsticial donc : Conserve ce qui doit être conservé, change ce qui doit être changé !!! => ça s’appelle la maintenance !
      Le maître mot est « La Fonctionnalité », s’intéresse à l’optimum en fonction des contraintes.
      Ne cherche pas le maximum, car le maximum ça use.

    • #8106
      Christian Duchaussoy
      Maître des clés

      Bonsoir,
      Je suis navré, je n’ai pas reçu de notifications pour vos 2 post.
      Pour répondre au 25 avril : Cela vient de la compréhension profonde du solsticial. La fixité est l’inversion de la cardinalité. Les cardinaux équinoxiaux ont une dynamique centripète de changement du monde tout azimut pour apporter une dissociation pour le bélier ou une réunion pour la balance. Les fixes font la même choses, changement du monde, mais dans une seule direction.
      Les solsticiaux cardinaux stabilisent tout azimut à l’extérieur pour le cancer et à l’intérieur pour le capricorne. Les fixes inversent la situation: il apportent du changement à l’extérieur pour le Lion et à l’intérieur pour le verseau. Mais comme ce sont des solsticiaux, il leur faut le seul point de référence stable qui demeure: eux mêmes. Ils se posent comme centre de fixité autour duquel le changement va se coaguler générant un nouvel ordre du monde. Car ils n’interviennent que si la situation est chaotique pour y substituer de l’ordre. Il sont garants que le changement qu’ils apportent de manière radicale sera durable et stabilisera la situation. Bref, ils changent le chaos, extérieur pour le Lion, intérieur pour le Verseau.
      Pour la fonctionnalité des mutables , votre réponse est juste

    • #8107
      Christian Duchaussoy
      Maître des clés

      Ah je me suis trompé de terme : les équinoxiaux ont une dynamique centrifuge.

Vous lisez 5 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.